Duccio, le sens de l'au-delà et du mystère (suite)

25:48
 
공유
 

저장한 시리즈 ("피드 비활성화" status)

When? This feed was archived on August 08, 2021 18:07 (2M ago). Last successful fetch was on July 05, 2021 20:03 (3M ago)

Why? 피드 비활성화 status. 잠시 서버에 문제가 발생해 팟캐스트를 불러오지 못합니다.

What now? You might be able to find a more up-to-date version using the search function. This series will no longer be checked for updates. If you believe this to be in error, please check if the publisher's feed link below is valid and contact support to request the feed be restored or if you have any other concerns about this.

Manage episode 289218502 series 2297240
Player FM과 저희 커뮤니티의 RCF 콘텐츠는 모두 원 저작자에게 속하며 Player FM이 아닌 작가가 저작권을 갖습니다. 오디오는 해당 서버에서 직접 스트리밍 됩니다. 구독 버튼을 눌러 Player FM에서 업데이트 현황을 확인하세요. 혹은 다른 팟캐스트 앱에서 URL을 불러오세요.
Moins connu que Fra Angelico ou Giotto, Duccio n'en est pas moins génial. Qu'a-t-il de particulier ? Que sait-on vraiment de lui ? Michel Feuillet, qui lui consacre un important ouvrage, "L'Évangile en majesté - Jésus et Marie sous le regard de Duccio" (éd. Mame), décrit "un personnage bizarre" et "un contraste entre sa vie privée et la production artistique". "Ses œuvres sont lumineuses dans tous les sens du terme, il y a un souffle, il a hérité de l'art grec orthodoxe des icônes ce sens de l'au-delà, du Mystère avec un grand M" Giotto et Duccio, deux génies Duccio di Buoninsegna (v. 1260- v. 1319) et Giotto di Bondone (v. 1266-1337) étaient contemporains : il y a là deux génies comparables, pour le spécialiste d'iconographie chrétienne. "Disons que Giotto était le plus génial des deux, explique Michel Feuillet, le plus moderne, celui qui a vraiment transformé l'art des icônes en art déjà moderne." À la différence de Giotto et de leur maître florentin Cimabue, Duccio était originaire de Sienne. Sa peinture, délicate, "accomplit des pas importants dans le monde de l'art vers plus de réalité, plus de sentiment, avec une profondeur spatiale qui corrrespond aux prémices des règles de la mise en perspective". La fin du Moyen Âge en Italie En cette fin de XIIIe siècle et ce début de XIVe siècle, nous sommes à la fin du Moyen Âge. "Un monde nouveau s'ouvre en Italie, les villes prennent leur indépendance, ce sont des communes autonomes qui ont profité des heurts entre l'empereur et le pape." Deux factions se forment, les guelfes, fidèles au pape, et les gibelins, qui soutiennent les princes de Hohenstaufen : les cités profitent de cette opposition. "Émerge ainsi une nouvelle classe sociale, la bourgoisie manufacturière" qui enrichit les villes. Et suscite un mouvement de renouveau dans l'art. Avec Giotto et Duccio, un "art nouveau" commence à poindre, même si cette modernité qui n'est pas encore la Renaissance : on est encore au Moyen Âge. Les artistes de cette époque sont désignés sous le nom de primitifs italiens. "On est encore dans le monde de l'icône mais il y a quelque chose de différent." Duccio l'énigmatique "Il y a un côté anarchiste chez cet homme, il est un peu en dehors des règles, c'est un personnage bizarre si l'on pense à son œuvre : il y a un contraste entre sa vie privée et la production artistique." Si on ne connaît précisément ni sa date de naissance ni sa date de mort, on sait que Duccio est originaire de Sienne. Et surtout, les documents d'archives que l'on possède à son sujet nous font dire qu'il a menée une vie agitée. Ils contiennent en effet des procès-verbaux ou des amandes pour des délits variés, comme des faits de sorcellerie. Citoyen indiscipliné, homme réfractaire à la contrainte, anarchiste libertaire, dirions-nous aujourd'hui, mais véritable génie créateur. Duccio a été sollicité par les plus grands, à l'époque c'était même "un très grand maître". Michel Feuillet décrit un "peintre mystique" : "Ses œuvres sont lumineuses dans tous les sens du terme, il y a un souffle, il a hérité de l'art grec orthodoxe des icônes ce sens de l'au-delà, du Mystère avec un grand M."

386 에피소드