Nouvelles technologies - Cybersécurité et solidarité numérique

2:04
 
공유
 

Manage episode 302082431 series 97179
Player FM과 저희 커뮤니티의 France Médias Monde 콘텐츠는 모두 원 저작자에게 속하며 Player FM이 아닌 작가가 저작권을 갖습니다. 오디오는 해당 서버에서 직접 스트리밍 됩니다. 구독 버튼을 눌러 Player FM에서 업데이트 현황을 확인하세요. 혹은 다른 팟캐스트 앱에서 URL을 불러오세요.
Le Forum international de la cybersécurité, qui s'est déroulé les 7, 8 et 9 septembre à Lille, a rassemblé des chercheurs, des personnalités politiques, des agences gouvernementales et des capitaines d’industrie du monde entier. Cybersécurité et solidarité numérique entre les États européens ont constitué l’essentiel des débats. Pas de jaloux. Que l’on soit un simple particulier, une entreprise ou une agence gouvernementale, rien ni personne n’échappe aux attaques informatiques (Video) de plus en plus sophistiqués des « prédateurs » de données, qui usent et abusent des faiblesses de nos systèmes numériques. L’édition 2021 du Forum international de la cybersécurité était à ce titre placé sous le signe de la solidarité numérique entre les États, afin de juguler le fléau de la cybercriminalité. La future présidence française de l’Union européenne, en janvier 2022, jouera un rôle de « catalyseur » pour fédérer les initiatives nationales de la zone euro qui iront dans ce sens. « La cybersécurité sera au cœur des préoccupations du Conseil de l'UE ces prochains mois », indique Guillaume Poupard, directeur général de l’Agence national de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), interrogé par notre confrère Romain Mielcarek. Aujourd’hui, la question n’est plus de savoir si nos systèmes numériques d’information sont menacés, mais plutôt de pouvoir contrer les attaques efficacement. En France, nous possédons de solides capacités, à la fois étatiques et industrielles, qui nous permettent de déjouer ces intrusions hostiles. Mais si nos moyens d’actions restent au niveau purement national, alors ces contremesures se révèleront en définitive inefficaces. Rappelons que nous avons affaire aux mêmes pirates informatiques que les autres pays de l’UE. C’est la raison pour laquelle nous devons faire bloc au niveau de la zone euro. Au début de l’année prochaine, la France, qui prendra la présidence du Conseil de l’Union européenne, cela représente une véritable opportunité pour porter un message fort, en proposant une réglementation commune, qui offrira aux secteurs critiques de l’économie et des institutions de l’UE, la possibilité de se protéger encore mieux qu’aujourd’hui. Cette cybersécurité coopérative et collaborative entre pays qui n’est pas encore en place, ne permet pour l’instant pas d’aider un partenaire de l’Union qui serait en difficulté. Par ailleurs, nos actions communes ne sont pas encore bien rodées et les mécanismes législatifs et techniques qui nous permettraient d’intervenir sont limités. Mais la prise de conscience qu’ensemble, nous serions plus fort, est bien là, et la mise en commun de nos capacités de lutte contre la cybercriminalité sera un marqueur très fort de la présidence française au Conseil de l’Union européenne. La plupart des discussions du Forum international de la cybersécurité ont porté sur le développement des dispositifs à mettre en place en cas d'incident ou de crise majeure dans l’espace cyber de l'UE. Les experts du Forum prônent une coopération plus étroite entre les États membres, avec le renforcement des obligations de protection des systèmes d’information des entreprises, ou encore la création d'un Airbus de la sécurité informatique. Toutefois, de nombreuses étapes seront nécessaires avant de concrétiser ce « programme commun » capable de décourager les cybercriminels les plus chevronnés, qui pillent, sans vergogne, toutes nos données. Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

626 에피소드